lundi 9 décembre 2013

Quand petit déjeuner rime avec produits santé!


par Cynthia St-Laurent

Vous êtes sans doute tous familiers avec le célèbre «deux œufs, bacon  et patates» qu’on nous sert  habituellement dans la plupart des restaurants à déjeuner. Je suis moi-même quelque peu fatiguée par ce menu traditionnel et disons-le, gras à souhait. Ayant le désir de manger plus équilibré, j’ai essayé plusieurs endroits, ne trouvant jamais chaussure à mon pied. 

Lorsque j’ai aperçu le P’tit cochon santé au loin, je me suis dit : pourquoi pas? Le jeu de mots qui forme le nom du restaurant me semblait ironique et mystérieux. En arrivant près des énormes fenêtres qui ornent le restaurant, j’ai cru remarquer qu’il n’y avait que deux personnes à l’intérieur. À ce moment, une hésitation s’est emprise de moi. Dans les faits, je déteste être l’attention unique du serveur. J’aime bien déjeuner tranquille avec mon journal, sans qu’on vienne me déranger trop souvent, chose difficile lorsqu’on est pratiquement le seul client. 

C’est donc armée de mon plus grand courage que j'ai poussé la porte,  curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière cet endroit. J'ai été immédiatement ravie par le décor qui rappelle en quelque sorte un chalet en bois. La décoration est simple, mais impeccablement réussi.

Assise près des fenêtres, j’ai siroté tranquillement mon café au lait excellent – juste assez de café pour gagner votre cœur – en feuilletant le menu. Celui-ci s’avère être original et innovant. J’ai goûté le fameux pain doré aux noix. Miam! Un vrai délice. Nappé de cheddar vieilli, de pommes chaudes, de pancetta et de sirop d’érable, ce pain doré vaut son pesant d’or. Il me rappelle un peu le style de ma tante qui prenait ce qui lui tombait sous la main pour concocter quelque chose de succulent et magnifique.

Je l'avoue, c'est plus cher qu'ailleurs, mais si vous disposez d’un budget d’environ 20 à 25$ par personne pour déjeuner de façon saine, le P’tit cochon santé est un endroit paisible, encore peu connu. Il est idéal pour un déjeuner ou lunch d’affaires en toute simplicité. Le service y est agréable et l'endroit est très éclairé quand le soleil caresse les vitres de l’endroit.

Comme le dit le slogan du restaurant : Vivez l’audace!

4293 rue Notre-Dame ouest
Montréal (Québec)



dimanche 20 octobre 2013

Rustique, c'est pas de la tarte!

par Cynthia St-Laurent et Benoit Dubuc

Depuis peu à Saint-Henri, nous avons vu naître un grand nombre de petits restaurants ou des pâtisseries. C'est un quartier qui semble devenir très en vogue et recherché par les jeunes propriétaires.

Logé sur la rue Notre-Dame, un petit nouveau vient de s'installer. Il s'agit de la pâtisserie Rustique. De l'extérieur, l'endroit semble très charmant malgré que la terrasse ne comporte qu'une seule table. C'est en quelque sorte le malheur d'être installé dans un si petit local donnant sur une rue passante, mais dont l'espace est restreint.

Il est intéressant de savoir que plusieurs endroits offrent des délices sucrés, néanmoins, je trouve dommage que Rustique ne propose pas une énorme variété. Si on se fie à l'enseigne, il faut essayer les tartes. Nous l'avons fait. Elles sont très chères et ma foi, pas si extraordinaires que ça. Les tartelettes sont pour leur part carrément manquées, j'ai dû en jeter tellement elles étaient mal conçues. Pas parce qu'elles étaient mauvaises, mais parce que la pâte de ma tartelette aux pacanes ne se décollait pas du fond et que la garniture était carrément prise.

Nous avons l'habitude d'inclure des photos dans nos articles pour vous aider à faire mettre une image sur les mots. Néanmoins, il sera impossible d'en mettre pour celui-ci puisque lorsque mon partenaire se présenta en boutique pour obtenir plus d'informations et quelques photos, on lui a fait comprendre assez rapidement qu'il n'était pas le bienvenue. Je trouve cela véritablement déplacé! Ce n'est pas en traitant les gens de cette manière que la bonne publicité se fera sentir.

mardi 16 juillet 2013

En route vers le paradis sucré de Léché Desserts

par Cynthia St-Laurent

C'est dans un monde rose éclaté que nous attend la propriétaire Josie Weitzenbauer avec ses petites douceurs artisanales. Univers chaleureux et ambiance colorée sont au rendez-vous pour chacune de vos escapades en vue de rassasier votre rage de sucre.

Première boutique de beignes artisanaux à Montréal, c'est au cœur de Saint-Henri dans un décor post-moderne industriel que la pâtissière a décidé d'installer sa zone de production. L'équipe exclusivement féminine saura vous convaincre que leurs plaisirs sucrés font partie des incontournables du quartier.


Beigne mousse au chocolat blanc
Si vous ne savez pas quoi choisir devant tous ces assortiments plus appétissants les uns que les autres, je vous conseille vivement de jeter votre dévolu sur le beigne à la mousse au chocolat blanc. Crémeux et onctueux, il saura allumer vos sens.

Pouding au pain
Vous cherchez quelque chose pour accompagner votre espresso? Le pouding au pain de Léché Desserts est un supplice pour la minceur. Exquis, généreux en caramel et en chocolat fondant, vous ne pourrez y résister et en redemanderez. Un remède réconfortant pour les peines d'amour ou un pêché assumé? À vous d'en juger.

Bien que spécialisée en desserts, Josie Weitzenbauer a su s'adapter rapidement au besoin des locataires de l'édifice Elpro en concoctant également des soupes exquises et réconfortantes, des repas équilibrés et savoureux, en plus d'offrir de bons sandwichs faits avec de la pâte à beigne salée. Innovatrice et enjouée, la bonne humeur de Josie et de son équipe vous laissera séduit en attendant votre commande. 

Prenez le temps de venir vous asseoir à l'intérieur et relaxer en savourant la délicatesse de ses délices sucrés (ou salés).

Bref, c'est bon à s'en « Léché » les doigts!

640, rue de Courcelle
Montréal (Québec)
Tél.: (514) 303-2200


vendredi 19 avril 2013

Miroir, miroir, qui fait les meilleurs croissants à Montréal?

Il y a quelques années, mon oncle m'envoyait un courriel relatant un article de La Presse qui couronnait Fous Desserts comme étant l'endroit pour les meilleurs croissants à Montréal. Nous les avions essayés à cette période et ils étaient excellents en effet. Notre préféré fut celui à la farine biologique.
Au début avril, nous avons décidé de refaire l'exercice et de sélectionner trois des meilleures boulangeries selon les internautes/blogueurs montréalais pour faire un test de dégustation formel au petit déjeuner. Après un repérage sur Internet, notre choix s'est arrêté sur sur ces trois endroits:
Il est 7h, nous quittons notre glorieux Saint-Henri en voiture, direction Plateau Mont-Royal pour aller chercher les échantillons. En tout, une escapade qui a duré environ 45 minutes.
Avant de passer au vif du sujet, j'aimerais revenir un peu dans le temps et parler de l'expérience dans son ensemble.

Première partie: le repérage

Tout à commencé la veille dans notre salon. Il fallait préparer le périple. La première étape fut de sélectionner nos trois candidats. D'abord recherche sur Internet et lecture de cet article intéressant des filles culottées sur les meilleurs croissants à Montréal. Nous avons lu l'article, mais aussi tous les commentaires. De là, première opération: repérer les sites Web des différents candidats et voir les photos. De ce côté, Mamie Clafoutis et Fous Desserts remportent les honneurs. Co'Pains d'abord est décevant: pas de site Web, ou du moins pas de site Web qui se repère facilement dans Google.
Il faut avouer que nous avons dû faire des choix. Nous avons éliminé des classiques que nous connaissons comme le Duc de Lorraine ou la (partiellement défunte) Pâtisserie Belge. Le Duc de Lorraine, nous l'aimons plus pour ses gâteaux ou ses pâtisseries dont les fameuses patates au Grand Marnier. La Pâtisserie Belge, ou plutôt son comptoir au Complexe Desjardins est notre destination pour les danoises, plus que pour les croissants. Nous ne voulions pas visiter ni la Pâtisserie Gascogne,  ni Première Moisson,  ni Pain doré. Olivier Potier, plus nouveau, mais que nous connaissons n'a pas été retenu.
Plus crève-cœur était de ne pas aller visiter Kouign Aman avec ses croissants bretons, ni quelques autres endroits qui sont mentionnés par les internautes que nous n'avons jamais essayés, soient Paltoquet, M. Painchot, De Froment et de Sèvres, La Bête à pain, Le pain dans les voiles. Nous gardons Paltoquet et La Bête à pain et M. Painchot pour une prochaine visite dans quelques semaines.

Deuxième partie: la visite aux boutiques

L'expérience fut rapide aux trois endroits. Les présentoirs sont tous beaux, chacun à sa façon. Le plus chic est celui de Fous Desserts. Celui de Co'Pains d'abord a son charme bien à lui. Fait à noter, nous aimons bien les autres viennoiseries (pas seulement les croissants). Nous sommes toujours nostalgiques des danoises de la (défunte) Tulipe Noire: en particulier les danoises aux pommes et celles au fromage. Nous espérions être tentés, mais malheureusement, pas de coup de foudre nulle part.
Présentoir de Co'Pains d'abord

Présentoir de Fous desserts

Présentoire de Mamie Clafoutis

Après l'achat, le sac

Mamie Clafoutis vient en dernière place avec un sac brun. Les deux autres avaient toutes deux des sacs plus classiques pour les croissants, avec un papier plus fin.

Sac de Co'Pains d'abord
Sac de Fous desserts

Sac de Mamie Clafoutis

Troisième partie: la séance photo

De retour à la maison, nous avons pris une petite photo avant de les chauffer un peu, préparer le jus d'orange frais pressé, le capuccino et sortir la gelée de framboises et groseilles pour accompagner les croissants.
Les trois croissants pour notre dégustation : CD est celui de Co'Pains d'abord, FD est celui de Fous desserts, MC est celui de Mamie Clafoutis. D'après vous, lequel avons-nous préféré?

Quatrième partie: la dégustation

Une fois les croissants légèrement chauffés, c'était le temps de passer au vif du sujet et de faire la dégustation. Nous avions chacun trois demis croissants dans notre assiette. C'est un départ. Nous prenons une bouchée de chacun. J'ai un verre d'eau à côté pour me rinser la bouche. Tous deux nous en venons à la même conclusion: ils sont tous très bons, mais ne sont pas tous équivalents. Le croissant de Mamie Clafoutis ne fait pas le poids. Il n'est pas assez cuit, il est donc moins croustillant. De plus, il goûte moins que les deux autres. Est-ce dû à la qualité des ingrédients? Je ne sais pas.
Les deux autres sont intéressants. Un goût de noix derrière? Vraiment intéressant. Après le test nature,  c'est le temps de mettre un peu de gelée dessus. Les croissants de Fous Desserts et Co'Pains d'abord sont vraiment nos préférés. La texture de celui de Fous Desserts l'emporte: les alvéoles sont toutes très régulières et la croute, bien croustillante mais pas sèche. Par opposition, les alvéoles de celui de Mamie Clafoutis sont très irrégulières et montrent à notre avis le manque de cuisson.
Celui qui gagne la palme de notre expérience est donc celui de Fous Desserts. C'est étonnant, parce que lors de la prise de photo je croyais qu'il était peut-être trop cuit et j'appréhendais qu'il soit sec. Mais non, pas du tout.
Nous maintenons donc le verdict de La Presse en accordant une mention bien honorable à celui de Co'Pains d'abord.
Vos commentaires sont les bienvenus...

mardi 30 novembre 2010

Petites douceurs de La Mie Matinale

La Mie Matinale est une boulangerie et pâtisserie avec quelques tables où on peut prendre un café ou un petit lunch sur le pouce. Le propriétaire est super sympathique, passionné et coloré. Avis aux intéressés : il est un amoureux inconditionnel de Dalida, alors vous y trouverez plein de posters et photos. Piquez-lui une petite jasette et il aura plein d'anecdotes pour vous sur la défunte Diva.


Mais qu'est-ce qui m'attire dans cette petite boulangerie? Les douceurs et surtout les biscuits. Nous approchons Noël, alors je suis comblé: plein de nouveaux biscuits. Pain d'épices, biscuits en étoiles au beurre et cannelle avec fondant, sapin à l'anis. Tout est prêt pour la fête. L'endroit, déjà très chaleureux, est aussi tout décoré. Il reste juste à avoir de la neige dehors et ça sera le parfait refuge pour couper une séance de magasinage des Fêtes.


En temps ordinaire, je craque pour les gaufres liégeoises et les spéculos. Il y a aussi un étalage de pâtisseries qui change au fil des jours et des fêtes: Noël, Pâques, Halloween, Saint-Valentin. Comme je vous disais, le propriétaire est un passionné et aime s'éclater. C'est rafraîchissant.

La Mie Matinale
1371 Ste-Catherine est
Montréal (Québec) H2L 2H7
Tél.: (514) 529-5656

dimanche 14 novembre 2010

Restaurant Sans Menu - FERMÉ :-(

Note de juin 2013: quelle désolation quand j'ai vu que ce restaurant simple et sympathique a fermé ses portes. Un de plus à l'hécatombe de fermetures qui frappe mes endroits favoris.

Ce n'est qu'après avoir habité dans le quartier pendant plus de 15 ans que j'ai découvert ce petit restaurant grâce à ma belle-sœur qui avait fait un séjour dans le quartier dans un petit bed & breakfast et qui m'en a parlé lors d'un party des Fêtes en famille.

Ils y servent une cuisine bistro traditionnelle. Le décor est simple, le service très sympathique, l'ambiance décontractée, les prix très raisonnables. Comme son nom l'indique, le menu est mis sur une ardoise que le serveur ou la serveuse amène à la table: un rituel que nous aimons bien. Nos choix préférés: la soupe de poisson avec sa rouille, la paëlla, la casserollée de fruits de mer et sa sauce homardine, le jarret d'agneau. Les plats principaux sont habituellement servis avec une petite assiette à part avec les légumes sautés et le féculent, souvent un gratin dauphinois dans mon cas.


Nous évitons les desserts après un gros repas, mais nous nous sommes faits tenter à quelques reprises. Mon ami est un afficionado des tiramisu et a de la difficulté à ne pas se laisser tenter quand nous y allons.

Restaurant Sans Menu
3714, rue Notre-Dame
Montréal (Québec) H4C 1P1
Tél.: 514 933-4782

dimanche 18 avril 2010

Coo Rouge : bon, sympathique et abordable

C'est un de nos favoris dans le Village. Quand nous voulons manger du comfort food qui nous coûtera pas trop cher, avec une carte variée, dans une ambiance kitch mais décontractée, nous allons au Coo Rouge. Au menu régulier: burgers, pizzas, pâtes, steak frites, salades, etc. mais il y a toujours les spéciaux du jour avec un menu bistro comme le magret de canard confit au gingembre et à l'orange ou le carré d'agneau au romarin. Dans le menu régulier je craque pour la lasagne du Mississippi: consistante avec une sauce tomate légèrement sucrée. La plupart des plats viennent avec une salade. Nous aimons bien les frites. Elles ne sont pas faites maison mais elles sont croustillantes à souhait avec leur petite panure.

C'est rare que nous prenons un dessert car les assiettes sont toujours bien remplies et nous nous laissons souvent tenter par une entrée. La dernière fois, je suis allé avec mes deux amis et nous avons partagé à trois un morceau de gâteau Java Java qui était décrit par la serveuse comme comparable au tiramisu. C'est un gâteau au chocolat avec une riche crème au café et un glaçage au chocolat bien bien sucré. Décadent!

Nos visites au Coo Rouge sont habituellement le soir. L'été, nous allons sur leur agréable terrasse à l'arrière. Je sais qu'ils font des brunchs le dimanche et que c'est très couru, mais nous n'y sommes jamais allé. Pour ceux qui ont été, des commentaires seraient appréciés.

Finalement, lorsque vous allez à la caisse, demandez le sucre à la crème de Ginette. Crémeux à souhait, il bat même celui de ma mère qui pourtant est excellent.


Coo Rouge
1844 Amherst
Montréal (Québec) H2L 3L6
Tél.: 514 522-4114