dimanche 28 juin 2015

Ludger, buvette et bistro à Saint-Henri

Le Ludger est un restaurant qui a ouvert ses portes il y a quelques années à deux pas de la Place Saint-Henri. Nous y sommes allés à plusieurs reprises, pour le plaisir à deux, pour le souper des Fêtes du bureau il y a quelques années, avec des amis et ce, en hiver ou en été. L'endroit est très prisé. Le service est très sympathique et attentionné. On sent aussi que les restaurateurs veulent s'intégrer au quartier et sont sensibles à son histoire.

Le côté du restaurant où vous pouvez manger sur une petite terrasse mise sur le trottoir de la rue du Couvent

Le menu est limité, mais les plats sont créatifs. L'autre soir j'ai pris une entrée de homard avec une rondelle d'oignon frite, salade de jicama (ou était-ce du fenouil?) et une sauce légèrement crémeuse. La salade était croquante et accompagnait bien le homard. Je suis un peu plus mitigé sur la rondelle d'oignon cependant. On me l'avait recommandée lors de ma dernière visite et je n'avais pas remarqué qu'elle se trouverait aussi dans mon entrée cette fois-ci. Mon ami, Juan, a pris le tartare de saumon servi avec concombre, gingembre, piments marinés et quelques croutons. Très frais comme entrée.
Entrée de homard avec la fameuse rondelle d'oignon frite.

Pieuvre grillée avec fricassée de maïs, céleri et radis.
Pour le plat principal, j'ai opté pour la pieuvre grillée servie avec une fricassée de maïs, oignons, céleri dans une touche de sauce tzatziki, le tout recouvert de radis en juliennes, poivrons rouges rôtis et oignons verts. Juan, lui, a pris le thon servi avec des aubergines, du brocoli et du basilic. Il a bien aimé le pavé de thon et sa cuisson. Les aubergines étaient savoureuses. Il a été un peu déçu cependant que les têtes de violons annoncées sur le menu aient été remplacées par du brocoli.
Entrée tartare de saumon

Thon saisi avec aubergines

Nous aimons l'originalité du menu. Le fait que nous puissions avoir des plats servis sans riz, pâtes ou pommes de terre nous plaît bien. Noter qu'il y avait un risotto et des gnocchis sur le menu lors de notre visite et qu'un plat d'accompagnement de frites de polenta ou de pain brioché sont aussi disponibles. Le seul bémol pour nous est que nous trouvons qu'il manque une petite touche de je-ne-sais-quoi qui rende les plats vraiment mémorables. Autrement, ce fut, comme à l'habitude, un repas bien agréable.

Noter que lors de notre dernière visite, nous n'avons pas fait les honneurs à la "buvette". Ils ont des cocktails très intéressants.

Le Ludger
4001 rue Notre-Dame ouest
Montréal (Québec) H4C 1R3
(438) 383-3229

dimanche 21 juin 2015

Tejano BBQ Burrito, en toute simplicité

Bien que nous ayons planifié écrire un billet sur cet endroit juste cette semaine, nous le connaissions bien. Je dis nous, car tous les gars du bureau vont y faire un tour régulièrement pour rapporter leur repas pour le lunch. Certains y vont même plusieurs fois par semaine.


Ce petit restaurant avec seulement un comptoir pour s'asseoir et manger sur place a ouvert ses portes dans la dernière année. Le concept est simple: on vous offre des burritos que vous verrez se monter sous vos yeux et c'est vous qui choisissez les ingrédients à y mettre dedans. Les burritos peuvent être faits dans une tortilla souple ou dans un bol. C'est la deuxième option que je préfère, mais ça dépend des goûts. Vous pouvez aussi opter pour la version "salade", pour un repas plus léger. Comme le menu est tout petit, je pourrai presque tout l'énumérer dans ce billet...

Le menu complet: vous choisissez ce qui sera mis dans votre burrito et comment il sera présenté.

Vous choisissez le type de fèves à mettre (pinto ou noires et hominy) et si vous voulez du riz mexicain. Ensuite on ajoute la viande: porc effiloché à la chorizo,  le poulet fumé au tinga ou bœuf BBQ Ancho et cumin. Pour les végétariens, il a aussi la possibilité de prendre du chili végétarien. Une sauce douce ou épicée vous est offerte pour couvrir le tout. Par dessus, vous faites ajouter si vous voulez de la laitue, des radis en juliennes, des oignons marinés, de la guacamole (moyennant un léger supplément), de la sauce pico di gallo, de la lime, de la crème sûre, du cheddar rapé, des poivrons verts, des piments jalapeño, du maïs sucré. Quelques quartiers de lime et une sauce à la coriandre peuvent finaliser le tout.
Burrito au porc effiloché à la chorizo dans un bol.

Vous pouvez accompagner votre repas avec des nachos et une sauce à la coriandre ou une autre aux poivrons doux et chipotle.
Burrito au poulet tinga dans une tortilla souple.
C'est donc tout simple, mais délicieux et rassasiant. Les prix sont raisonnables et le service est très courtois. Comme il n'y a pas que quelques places assises, le mieux est de prendre la commande pour emporter et manger chez soi.

Tejano BBQ Burrito
511 rue de Courcelle
Montréal, Québec H4C 3C1
Tél.: (514) 303-3500

samedi 13 juin 2015

Projet Saint-Henri gourmand: 12 semaines, 12 restos...

Mon quartier, Saint-Henri, est en ébullition. J'ai été négligent dans les dernières années. Il y a plein d'endroits à vous faire découvrir. Cet été je vais donc écrire un billet pour les restaurants suivants:
  1. Tejano BBQ Burrito - fait!
  2. Ludger - fait!
  3. Henri Saint-Henri (henrisainthenri.com)
  4. Satay Brothers (sataybrothers.com)
  5. Restaurant Sumac (www.sumacrestaurant.com)
  6. F+F Pizza  (www.ffpizza.com)
  7. Foyer Restaurant (www.ffoyer.com)
  8. Tuck Shop (tuckshop.ca)
  9. Le Smoking Valley (www.smoking-vallee.com)
  10. Grumman '78 (www.grumman78.com)
  11. H4C Place St-Henri (leh4c.com)
  12. Resto Cho (www.restaurantcho.com)
Mon projet: 12 semaines, 12 restos.

Note: Des billets ont déjà été rédigés pour Léché Desserts, Rustique, Au p'tit cochon santé, Campanelli, Tequila Bar, Rustique, Mumbai.

Tequila Bar: mexicain simple et différent

Ça faisait un bout que ce restaurant était en construction. De mémoire, je crois qu'il y a déjà deux ans nous avons été témoins des travaux pour la contruction du bar dans ce qui était auparavant un dépanneur (avec notre regretté comptoir postal). Depuis le printemps 2015, c'est maintenant ouvert, ça s'appelle "Le Tequila Bar".



Notre première visite fut un vendredi soir de mai ensoleillé. L'ambiance est conviviale,  en toute simplicité. Nous avons commencé par quelques margaritas, pour se mettre dans l'ambiance. Ma préférée fut celle au concombre et jalapeños. Juan a préféré celle aux mûres, menthe et citron frais, plus sucrée. Pour accompagner les cocktails, nous avons commandé des ailes de poulet servies avec une variété de sauces.


Ensuite pour le plat principal, j'ai pris des tacos au poisson très légèrement pané et chou croustillant, le tout accompagné de frites et de sauces dont une très relevée que j'ai bien aimée et une autre, à la crème, plus douce mais très savoureuse. Mon ami a opté pour une belle salade maison nappée d'une vinaigrette à la tequila. Il a choisi celle accompagnée de crevettes. Il a adoré.

J'y suis retourné quelques semaines après avec mon frère en visite à Montréal. Cette fois-ci nous avons partagé un plat de nachos garni de courgettes et poivrons rôtis, le tout recouvert de fromage fondu. Pour la suite, nous avons tous les deux choisis les tacos au bœuf et chorizo, mais cette fois-ci accompagnés d'une salade.

C'est donc une belle découverte pour une petite sortie resto dans le quartier.

Le Tequila Bar - St-Henri
4401 rue Notre-Dame ouest
Montréal (Québec)

samedi 6 juin 2015

Campanelli: Charmant et délicieux.

Malgré la fermeture du Café Mariani, le cœur de Saint-Henri continue de vivre et plusieurs jeunes entrepreneurs continuent de s'y installer.

Il n'y a rien de mieux qu'on bon sandwich sur l'heure du dîner. La créativité est de nos jours la clé du succès. C'est bien ce en quoi Campanelli a réussi. Ce café, ouvert depuis quelques années est maintenant un endroit renommé dans le quartier. Auparavant, seuls les habitants du secteur passaient y faire un tour pour déguster les délicieux sandwiches faits maison. Par les temps qui courent, c'est la file tous les midis composée d'une clientèle fidèle et de quelques curieux. Ce petit café est tout petit et très charmant.

Vu l'espace restreint, manger sur place est quelque peu difficile. Et je ne vous parle pas de la chaleur qu'il peut y faire en plein milieu de l'été. Néanmoins, si le cœur vous le dit, et que vous voulez profiter du beau temps, allez manger votre repas dans le Square Sir Georges-Étienne-Cartier à quelques pas de là, en face de l'église. Ce sera un moment de bonheur. Satisfaction garantie! 

Personnellement, mon sandwich préféré dans toute la gamme demeure le numéro 2. Tout d'abord, le pain est excellent. Garni de Sopresseta, de fromage brie, de pommes, de moutarde au miel ainsi que de tomates séchées; c'est un délice que je ne saurais comparer. Mon patron, lui est un fan du sandwich au brisket fumé sur place. Le sandwich aux boulettes de viande est aussi fameux: plusieurs articles en parlent dans les chroniques gourmandes des journaux montréalais. Ils offrent aussi une belle salade de roquette, tomates, bocconcini et prosciutto.
Un des sandwiches de Campanelli sur leur merveilleux pain.
Si vous avez une dent sucrée, laissez-vous tenter par la tarte au citron ou le gâteau au carottes dont la présentation est très originale. Les deux sont divins! Tout cela, avec un bon petit café de la barrista.

Un avertissement cependant: les sandwiches sont copieux, alors peut-être le partager avec un ami avec une salade si vous voulez prendre un dessert. Ou alors, juste passer en après-midi pour le dessert et le café car sinon, tout prendre est un peu... disons cochon!

Il est à noter que Campanelli offre à ses visiteurs un concept café-mode avec la récente ouverture de la boutique de vêtements. De quoi suivre la danse et se glisser au cœur du look. C'est une boutique unique et quelque peu underground.

4634 rue Notre-Dame ouest
Montréal (Québec) H4C 1S4
Tél.: (514) 933-7770

lundi 9 décembre 2013

Quand petit déjeuner rime avec produits santé!


par Cynthia St-Laurent

Vous êtes sans doute tous familiers avec le célèbre «deux œufs, bacon  et patates» qu’on nous sert  habituellement dans la plupart des restaurants à déjeuner. Je suis moi-même quelque peu fatiguée par ce menu traditionnel et disons-le, gras à souhait. Ayant le désir de manger plus équilibré, j’ai essayé plusieurs endroits, ne trouvant jamais chaussure à mon pied. 

Lorsque j’ai aperçu le P’tit cochon santé au loin, je me suis dit : pourquoi pas? Le jeu de mots qui forme le nom du restaurant me semblait ironique et mystérieux. En arrivant près des énormes fenêtres qui ornent le restaurant, j’ai cru remarquer qu’il n’y avait que deux personnes à l’intérieur. À ce moment, une hésitation s’est emprise de moi. Dans les faits, je déteste être l’attention unique du serveur. J’aime bien déjeuner tranquille avec mon journal, sans qu’on vienne me déranger trop souvent, chose difficile lorsqu’on est pratiquement le seul client. 

C’est donc armée de mon plus grand courage que j'ai poussé la porte,  curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière cet endroit. J'ai été immédiatement ravie par le décor qui rappelle en quelque sorte un chalet en bois. La décoration est simple, mais impeccablement réussi.

Assise près des fenêtres, j’ai siroté tranquillement mon café au lait excellent – juste assez de café pour gagner votre cœur – en feuilletant le menu. Celui-ci s’avère être original et innovant. J’ai goûté le fameux pain doré aux noix. Miam! Un vrai délice. Nappé de cheddar vieilli, de pommes chaudes, de pancetta et de sirop d’érable, ce pain doré vaut son pesant d’or. Il me rappelle un peu le style de ma tante qui prenait ce qui lui tombait sous la main pour concocter quelque chose de succulent et magnifique.

Je l'avoue, c'est plus cher qu'ailleurs, mais si vous disposez d’un budget d’environ 20 à 25$ par personne pour déjeuner de façon saine, le P’tit cochon santé est un endroit paisible, encore peu connu. Il est idéal pour un déjeuner ou lunch d’affaires en toute simplicité. Le service y est agréable et l'endroit est très éclairé quand le soleil caresse les vitres de l’endroit.

Comme le dit le slogan du restaurant : Vivez l’audace!

4293 rue Notre-Dame ouest
Montréal (Québec)



dimanche 20 octobre 2013

Rustique, c'est pas de la tarte!

par Cynthia St-Laurent et Benoit Dubuc

Depuis peu à Saint-Henri, nous avons vu naître un grand nombre de petits restaurants ou des pâtisseries. C'est un quartier qui semble devenir très en vogue et recherché par les jeunes propriétaires.

Logé sur la rue Notre-Dame, un petit nouveau vient de s'installer. Il s'agit de la pâtisserie Rustique. De l'extérieur, l'endroit semble très charmant malgré que la terrasse ne comporte qu'une seule table. C'est en quelque sorte le malheur d'être installé dans un si petit local donnant sur une rue passante, mais dont l'espace est restreint.

Il est intéressant de savoir que plusieurs endroits offrent des délices sucrés, néanmoins, je trouve dommage que Rustique ne propose pas une énorme variété. Si on se fie à l'enseigne, il faut essayer les tartes. Nous l'avons fait. Elles sont très chères et ma foi, pas si extraordinaires que ça. Les tartelettes sont pour leur part carrément manquées, j'ai dû en jeter tellement elles étaient mal conçues. Pas parce qu'elles étaient mauvaises, mais parce que la pâte de ma tartelette aux pacanes ne se décollait pas du fond et que la garniture était carrément prise.

Nous avons l'habitude d'inclure des photos dans nos articles pour vous aider à faire mettre une image sur les mots. Néanmoins, il sera impossible d'en mettre pour celui-ci puisque lorsque mon partenaire se présenta en boutique pour obtenir plus d'informations et quelques photos, on lui a fait comprendre assez rapidement qu'il n'était pas le bienvenue. Je trouve cela véritablement déplacé! Ce n'est pas en traitant les gens de cette manière que la bonne publicité se fera sentir.