vendredi 19 avril 2013

Miroir, miroir, qui fait les meilleurs croissants à Montréal?

Il y a quelques années, mon oncle m'envoyait un courriel relatant un article de La Presse qui couronnait Fous Desserts comme étant l'endroit pour les meilleurs croissants à Montréal. Nous les avions essayés à cette période et ils étaient excellents en effet. Notre préféré fut celui à la farine biologique.
Au début avril, nous avons décidé de refaire l'exercice et de sélectionner trois des meilleures boulangeries selon les internautes/blogueurs montréalais pour faire un test de dégustation formel au petit déjeuner. Après un repérage sur Internet, notre choix s'est arrêté sur sur ces trois endroits:
Il est 7h, nous quittons notre glorieux Saint-Henri en voiture, direction Plateau Mont-Royal pour aller chercher les échantillons. En tout, une escapade qui a duré environ 45 minutes.
Avant de passer au vif du sujet, j'aimerais revenir un peu dans le temps et parler de l'expérience dans son ensemble.

Première partie: le repérage

Tout à commencé la veille dans notre salon. Il fallait préparer le périple. La première étape fut de sélectionner nos trois candidats. D'abord recherche sur Internet et lecture de cet article intéressant des filles culottées sur les meilleurs croissants à Montréal. Nous avons lu l'article, mais aussi tous les commentaires. De là, première opération: repérer les sites Web des différents candidats et voir les photos. De ce côté, Mamie Clafoutis et Fous Desserts remportent les honneurs. Co'Pains d'abord est décevant: pas de site Web, ou du moins pas de site Web qui se repère facilement dans Google.
Il faut avouer que nous avons dû faire des choix. Nous avons éliminé des classiques que nous connaissons comme le Duc de Lorraine ou la (partiellement défunte) Pâtisserie Belge. Le Duc de Lorraine, nous l'aimons plus pour ses gâteaux ou ses pâtisseries dont les fameuses patates au Grand Marnier. La Pâtisserie Belge, ou plutôt son comptoir au Complexe Desjardins est notre destination pour les danoises, plus que pour les croissants. Nous ne voulions pas visiter ni la Pâtisserie Gascogne,  ni Première Moisson,  ni Pain doré. Olivier Potier, plus nouveau, mais que nous connaissons n'a pas été retenu.
Plus crève-cœur était de ne pas aller visiter Kouign Aman avec ses croissants bretons, ni quelques autres endroits qui sont mentionnés par les internautes que nous n'avons jamais essayés, soient Paltoquet, M. Painchot, De Froment et de Sèvres, La Bête à pain, Le pain dans les voiles. Nous gardons Paltoquet et La Bête à pain et M. Painchot pour une prochaine visite dans quelques semaines.

Deuxième partie: la visite aux boutiques

L'expérience fut rapide aux trois endroits. Les présentoirs sont tous beaux, chacun à sa façon. Le plus chic est celui de Fous Desserts. Celui de Co'Pains d'abord a son charme bien à lui. Fait à noter, nous aimons bien les autres viennoiseries (pas seulement les croissants). Nous sommes toujours nostalgiques des danoises de la (défunte) Tulipe Noire: en particulier les danoises aux pommes et celles au fromage. Nous espérions être tentés, mais malheureusement, pas de coup de foudre nulle part.
Présentoir de Co'Pains d'abord

Présentoir de Fous desserts

Présentoire de Mamie Clafoutis

Après l'achat, le sac

Mamie Clafoutis vient en dernière place avec un sac brun. Les deux autres avaient toutes deux des sacs plus classiques pour les croissants, avec un papier plus fin.

Sac de Co'Pains d'abord
Sac de Fous desserts

Sac de Mamie Clafoutis

Troisième partie: la séance photo

De retour à la maison, nous avons pris une petite photo avant de les chauffer un peu, préparer le jus d'orange frais pressé, le capuccino et sortir la gelée de framboises et groseilles pour accompagner les croissants.
Les trois croissants pour notre dégustation : CD est celui de Co'Pains d'abord, FD est celui de Fous desserts, MC est celui de Mamie Clafoutis. D'après vous, lequel avons-nous préféré?

Quatrième partie: la dégustation

Une fois les croissants légèrement chauffés, c'était le temps de passer au vif du sujet et de faire la dégustation. Nous avions chacun trois demis croissants dans notre assiette. C'est un départ. Nous prenons une bouchée de chacun. J'ai un verre d'eau à côté pour me rinser la bouche. Tous deux nous en venons à la même conclusion: ils sont tous très bons, mais ne sont pas tous équivalents. Le croissant de Mamie Clafoutis ne fait pas le poids. Il n'est pas assez cuit, il est donc moins croustillant. De plus, il goûte moins que les deux autres. Est-ce dû à la qualité des ingrédients? Je ne sais pas.
Les deux autres sont intéressants. Un goût de noix derrière? Vraiment intéressant. Après le test nature,  c'est le temps de mettre un peu de gelée dessus. Les croissants de Fous Desserts et Co'Pains d'abord sont vraiment nos préférés. La texture de celui de Fous Desserts l'emporte: les alvéoles sont toutes très régulières et la croute, bien croustillante mais pas sèche. Par opposition, les alvéoles de celui de Mamie Clafoutis sont très irrégulières et montrent à notre avis le manque de cuisson.
Celui qui gagne la palme de notre expérience est donc celui de Fous Desserts. C'est étonnant, parce que lors de la prise de photo je croyais qu'il était peut-être trop cuit et j'appréhendais qu'il soit sec. Mais non, pas du tout.
Nous maintenons donc le verdict de La Presse en accordant une mention bien honorable à celui de Co'Pains d'abord.
Vos commentaires sont les bienvenus...

1 commentaire:

Anonyme a dit...

J'adore les croissants de Fous desserts et des Copains d'abord, mais je demeure follement éprise des croissants de Kouign Amann, croustillants avec une haute teneur en beurre.